Cet article nourri de l’expérience du terrain de nos consultants en recrutement s’appuie notamment sur des témoignages de candidats ayant travaillé en cabinet d’Expertise Comptable.

 

Grilles des salaires Expert Comptable 2022 

Dans un premier temps, il convient de rappeler que, les centres de gestion agréés ne dépendent plus uniquement du Code du Travail. Ceux-ci sont rattachés depuis le 1er Janvier 2019 à la Convention collective nationale des cabinets d’Experts-Comptables et de commissaires aux comptes (IDCC 787) via l’Arrêté du 23 janvier 2019 paru au Journal Officiel le 31 janvier de la même année. 

La rémunération minimale conventionnelle annuelle pour un Expert Comptable (NB : salarié inscrit au tableau de l’ordre, indice 40 de l‘annexe B sur la convention collective) s’élève à 44 454 € bruts depuis le 1er avril 2022. 

Avant d’aborder les rémunérations variables, rappelons les rémunérations fixes en vigueur pour l’année 2022 : 

Degré de responsabilité  Point de base  Rémunération minimale 
N 5 – Exécution  170  Débutant  19 444,26 € 
N 5 – Exécution 

N 4 – Exécution avec
délégation 

175  Employé  19 801,31 € 
180  Employé confirmé  20 158,36 € 
190  20 872,46 € 
200  Employé principal  21 586,56 € 
210  22 300,66 € 
220  Assistant  23 014,76 € 
N 4 – Exécution avec
délégation N 3 – Conception assistée 
240  24 442,96 € 
260  Assistant confirmé  25 871,16 € 
280  Assistant principal  27 299,36 € 
330  Cadre  30 869,86 € 
N 3 – Conception assistée 

N 2 – Conception et
animation 

385  Cadre confirmé  34 797,41 € 
450  Cadre principal  39 439,06 € 
N 2 – Conception et
animation 
500  Chef de service  43 009,56 € 
500  Chef de service  41 797,92 € 
N 1 – Direction  600  Cadre de direction  48 737,92 € 

 

La prime d’ancienneté en cabinet comptable 

À la différence du secteur privé, la prime d’ancienneté en cabinet d’Expertise-Comptable ne répond pas à la seule volonté de l’employeur, comme énoncé dans le Code du Travail. Cette prime est prévue dans la convention collective du personnel des cabinets d’Experts-Comptables et de Commissaires aux Comptes, ce qui signifie que l’employeur ne peut s’y soustraire et se doit d’appliquer le barème indiqué par celle-ci. 

La prime d’ancienneté en cabinet comptable, telle que définie dans la convention collective, est une prime annuelle calculée sur la valeur du point de base et distribuée mensuellement à l’ensemble des salariés. 

La convention collective du personnel des cabinets d’Experts-Comptables et de Commissaires aux Comptes précise notamment les points suivants : 

  • Le droit à la prime d’ancienneté s’ouvre à partir de 3 ans d’ancienneté 
  • Son montant est compris entre 3 et 15 fois la valeur du point de base, proportionnellement au nombre d’années 
  • Celle-ci est revalorisée tous les 3 ans 
  • Son versement est mensuel et figure distinctement sur la fiche de paie 
  • La prime est maintenue en cas de suspension du contrat de travail (uniquement si la rémunération est maintenue durant cette période) 
  • Elle est également maintenue si l’absence sans solde cumulée n’excède pas 6j ouvrables sur un mois civil 
  • Cette dernière est comprise dans les IJSS (salaire de base) prévu en cas d’arrêt maladie 
  • Pour les salariés à temps partiel, le calcul de la prime se fait prorata temporis. 

 Le calcul de la prime d’ancienneté en cabinet d’Expertise Comptable est donc une multiplication du point de base par le nombre d’années. 

Voici la grille à prendre en compte pour l’année 2022 : 

Paliers d’ancienneté  Montant annuel 2022 
3 ans  347,85 € 
6 ans  695,70 € 
9 ans  1 043,55 € 
12 ans  1 391,40 € 
15 ans  1 739,25 € 

 

La prime de bilan en cabinet comptable

La rémunération variable, en entreprise comme en cabinet, est un important levier de performance, puisque celui-ci récompense les efforts et les résultats produits par les bénéficiaires (salariés). La rémunération variable n’est pas réservée aux profils commerciaux : avec un objectif clair, elle permet de motiver et d’encourager la performance de l’ensemble des collaborateurs, incluant les métiers comptables. Différents types de rémunérations variables existent dans la politique paie d’une entreprise ou d’un cabinet, permettant ainsi de se démarquer de ses concurrents par la politique paie et d’attirer les talents de la comptabilité. Parmi ces types de rémunérations, nous pouvons citer les commissions, la participation et l’intéressement, les stock-options, les bonus et les primes. Ce sont à ces dernières que nous allons nous intéresser ici. 

Selon le cabinet Primeum, spécialiste de la rémunération variable, la majorité des cabinets d’Expertise Comptable ont pour coutume de fixer à leurs équipes des objectifs quantitatifs (ex : rentabilité du portefeuille client, productivité, ratio temps passé/valeur ajoutée…), que certains cabinets complémentent par des objectifs qualitatifs liés à la spécialisation. Ces objectifs sont principalement individuels, mais de plus en plus de cabinets intègrent également une dimension collective et solidaire (projets communs, utilisation d’une nouvelle solution digitale…). Les objectifs quantitatifs ont généralement attrait à la production et sont donc plus facilement mesurables, ce qui en explique l’adoption généralisée. 

La prime de bilan en cabinet comptable se caractérise par l’atteinte d’un objectif, ou d’un jalon, donnant lieu à une compensation financière, récompensant la performance sur l’objectif. En cabinet, les enjeux managériaux sont forts entre la nécessité d’attirer de nouveaux talents, de les fidéliser et de les motiver tout en leur permettant d’évoluer. La rémunération variable doit cependant être suffisamment incitative pour générer la performance et demeurer raisonnable pour motiver l’effort sur le long terme. 

Ces dernières années, certains grands cabinets ont commencé à accorder des primes d’apport client, permettant de récompenser le collaborateur pour le développement de son portefeuille. Il en va de même pour les primes de cooptation, les difficultés de recrutement en cabinet comptable et plus généralement sur le secteur de l’AEC étant très importantes. C’est un système que proposent des cabinets tels que SR Conseil ou GMBA Walter Allinial. 

Certains cabinets d’Expertise-Comptable octroient également des primes collectives, fondées sur la performance globale du cabinet. C’est notamment le cas pour les primes liées aux objectifs qualitatifs (exemples : suivi de la bonne facturation, transition numérique, satisfaction client…).